Conseils de Culinari

Création de site Internet de restaurant : quelles possibilités ?

15 octobre 2020

Quand on n’est pas de la partie, difficile d’y voir clair entre toutes les solutions du marché en matière de sites web. Et pour ne pas vous simplifier la tâche, on vous inonde de charabia technique si bien qu’entre le Saas(1), les API(2), plugins(3), les CMS(4) ou encore le SEO(5)… : vous êtes perdu !

D’où cet article qui, foi de Culinari, devrait vous aider à y voir plus clair !

Les deux grandes familles de solutions de création de site web

De manière générale on distingue les solutions en location et les solutions en propriété.

1.Les solutions avec loyer mensuel

Les solutions en location peuvent sembler alléchantes car elles ne nécessitent pas, la plupart du temps, d’investissement de départ et s’adaptent à un petit budget.

Sur ce marché vous trouverez des logiciels en mode Saas(1) comme Wixx ou Weebly qui vous permettent de créer et personnaliser vous-même votre site Internet.
Même si elles captent votre attention avec des messages du type “votre site professionnel gratuit”, vous vous rendrez compte que la version payante deviendra inévitable, ne serait-ce que pour ne pas avoir une adresse de site type « restaurantdupont.wixx.fr ».

Autre piste :
des entreprises ayant pignon sur rue et qui vous proposent leurs offres de site web à grand renfort d’armées de commerciaux.
Là aussi : un loyer mensuel attractif et un beau discours sur leur expertise en référencement naturel ou encore les solutions complémentaires (newsletter, création de vidéo…).

Un seul mot d’ordre : fuyez !

Car une fois le contrat signé, vous êtes engagé pour plusieurs années et n’aurez jamais un site à la hauteur des sommes totales engagées. De plus, la moindre mise à jour que vous demanderez (changement de menu, de photos…) risque de relever du parcours du combattant tant la priorité de ces entreprises est de décrocher de nouveaux contrats et non de fidéliser ses clients. Heureusement, grâce au bouche-à-oreille très défavorable, ces acteurs tendent à disparaître du marché.

MAIS…

L’inconvénient majeur de ces solutions en location c’est qu’une fois que vous arrêtez de payer, vous perdez tout… y compris votre référencement naturel. Pour autant, vous vous rendrez compte que cumulés, l’ensemble des loyers vous auraient permis de vous offrir un vrai site professionnel.

Alors si vraiment vous n’avez aucun budget, utilisez plutôt une solution comme celle de Google pour démarrer. Vous pourrez ainsi économiser et vous offrir ensuite un VRAI site. Ce dispositif peut même suffire pour une petite activité de type sandwicherie.

2.La création de site par une agence web

Nous ne reviendrons pas sur la solution de confier la réalisation de son site à son cousin : fausse bonne idée !

Là on vous parle d’une vraie agence digitale, comme la nôtre.

Là encore, pas facile de s’y retrouver. Commençons par distinguer les grandes familles d’outils.

Certaines agences ont créé leur propre CMS(4), souvent dans une logique de standardisation interne. Pourquoi pas par contre sachez qu’aucun autre prestataire n’acceptera d’y mettre les mains si vous décidez de changer de crémerie. D’autre part, ce type de solution n’est pas forcément très évolutive.

Pour des besoins très complexes voire des moutons à cinq pattes, il y a le développement 100% sur mesure. Quel que soit le langage informatique utilisé, cette option sera très logiquement la plus coûteuse. Mais rassurez-vous, elle n’est pas justifiée dans l’univers de la restauration.

Et puis il y a les solutions CMS(4) open-source c’est-à-dire des outils de gestion de contenu basés sur un code-source ouvert (le plus souvent du PHP). C’est d’ailleurs ces solutions que nous utilisons chez Culinari. Les plus connues sont WordPress (et woo-commerce pour sa version marchande), Prestashop ou encore Drupal et Magento. Aujourd’hui, la majeure partie des sites web à travers le monde s’appuient sur ces solutions. Elles sont stables, optimisées et surtout enrichies d’une gigantesque bibliothèque de fonctionnalités. En effet, leur dimension open-source permet à de nombreux développeurs de créer des plugins(3) pour répondre à des besoins plus ou moins spécifiques.

Quel CMS choisir ?
Pour un site vitrine de restaurant (comme par exemple, une de nos dernières créations : www.essentiel-restaurant.fr) sur lequel on pourra consulter le menu ou réserver une table, un site WordPress sera parfait.
Si vous souhaitez proposer un service traiteur en e-commerce, on vous orientera davantage sur une solution Prestashop ou Woocommerce.

Dans tous les cas, vous disposerez d’une interface d’administration pour gérer les mises à jour de votre site web ou d’éventuelles fonctionnalités (réservations, commandes traiteur…).

Le budget d’une création de site est très variable.

Il dépend pour commencer de la solution utilisée.
Ainsi une solution WordPress sera généralement meilleur marché qu’une solution Magento, très lourde à déployer (car dotée d’un périmètre fonctionnel très large).
La dimension graphique peut également peser dans le temps passé et donc le coût total du projet. Le moins cher consiste à utiliser un thème graphique existant (quitte à risquer d’avoir le même site que le voisin). Le juste milieu est la personnalisation d’un thème graphique qui évite l’étape des maquettes tout en vous offrant un site à vos couleurs.
Et pour les enveloppes plus importantes, on pourra envisager un graphisme à partir d’une feuille blanche.
Enfin, les fonctionnalités peuvent faire passer votre site de plusieurs milliers à plusieurs dizaines de milliers d’euros. Au-delà de la différence entre un site vitrine et un site e-commerce, plus vous aurez de besoins et d’exigences quant aux périmètre fonctionnel (commande traiteur avec DLC et gestion des stocks, réservation avec choix de l’implantation des tables, mise en place d’un chatbot…) plus l’addition totale de votre site grimpera en flèche.

NOS CONSEILS :

Chez Culinari, nous créons des sites sur-mesure avec toujours la volonté de vous proposer des solutions soignées et au juste prix. Vous n’aimez pas que vos clients aient l’impression de ne pas avoir mangé à leur faim ? Nous non plus !
C’est pourquoi nous nous appuyons sur des CMS éprouvés comme WordPress ou Prestashop et travaillons particulièrement la valeur ajoutée en terme de communication, sur le fond (graphisme et visuels) comme sur la forme (marketing et rédactionnels).

 

Voici selon nous deux éléments à ne pas négliger :

1/ Quelle que soit la solution que vous retenez, soyez vigilent sur la réservation du nom de domaine (monsite.fr). Il doit être votre propriété et le rester ! Si vous faites les démarches pour le déposer vous-même : aucun souci. Par contre si vous passer par une solution en location (Wixx…) ou par une agence, veillez bien à ce que vous soyez le propriétaire de votre nom de domaine et que vous puissiez en récupérer la gestion aisément le moment voulu. En effet, il n’est pas rare de voir des clients qui, par méconnaissance, se font ‘prendre en otage’ à cause de ce nom de domaine.

 

 

2/ Pour tout projet de site Internet (création comme refonte) conservez une partie du budget pour votre visibilité web. Référencement naturel, création d’articles de blog, réseaux sociaux ou encore newsletters… Car un beau site ne présente pas d’intérêt s’il n’est pas visité.

SAAS(1) : c’est l’acronyme de Software As A Service. Il s’agit d’un logiciel installé sur un serveur et non sur votre propre ordinateur. Le mode saas devient la norme. C’est le cas notamment des solutions type G-Suite ou Office 360.


API(2) : en anglais ‘Application Programming Interface’,  l’interface de programmation applicative est une méthode pour gérer ou récupérer des données. On parle par exemple de l’API Google Maps qui vous permet d’intégrer la carte (et ses données) sur votre propre site.


Plugin(3) : il s’agit d’un module à ajouter au site afin de le pourvoir de fonctionnalités supplémentaires. Il peut s’agir d’un plugin de création de formulaire ou de gestion des données personnelles par exemple.

CMS(4) : littéralement ‘Content Management System’. Les logiciels de gestion de contenu sont destinés à la création et la mise à jour de sites Internet. Parmi les plus répandus on trouve WordPress, Drupal ou encore Prestahop pour le e-commerce.
SEO(5) pour ‘Search Engine Optimization’ ; c’est le référencement naturel qui consiste à mettre en place tout un ensemble d’actions pour favoriser la visibilité d’un site web dans les pages de résultats des moteurs de recherche comme Google.

Share on facebook
Facebook
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Abonnez-vous à notre blog

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Pas de commentaire

    Laisser un commentaire

    À propos de l'auteur


    Lorem ipsum dolor sit amet

    En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

    Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

    Fermer