agence de communication culinaire

Comment bien choisir son graphiste food-culinaire ?

Donc on y est, vous désirez ou venez de créer votre restaurant, ou une boutique pour votre métier de bouche (épicerie, boulangerie, caviste…).

 

Je vous félicite !
Mais avez-vous pensé à l’identité graphique vous allez lui donner ? Identité graphique ?

 

Créer un restaurant dans lequel vous comptez vous épanouir en servant des plats savoureux fait partie du processus normal que devra suivre un restaurateur. Et ce n’est pas à vous que j’apprendrai qu’en combinant les bons ingrédients, frais de préférence, vous créerez des menus aussi savoureux les uns que les autres, pour le plus grand plaisir de vos clients.

 

Et bien, il en va de même quand on veut créer l’identité visuelle d’une marque, à partir de zéro.

> Comment choisir ce que l’on va y inclure ?
> Quel concept ?


Exactement les mêmes questions que vous vous posez quant à la création d’un nouveau menu ou produit.

 

Il faudra apporter une attention particulière aux bons « ingrédients » de conception si vous voulez créer une identité forte : Police, couleurs, logo, typographie, les choix sont infinis. Il faudra également faire attention au fait que votre identité visuelle soit cohérente avec le concept global de votre établissement.

 

Je vais ici vous aider à faire des économies, et à éviter de connaître certaines frustrations.

Par où commencer ?

Tout comme vous avez créé le concept de votre nouveau établissement, vous devrez suivre le même cheminement en ce qui concerne la création de votre identité visuelle.

 

Un processus de découverte sera important afin de mieux « visualiser » à quoi votre identité pourrait ressembler. Et qui de mieux qu’un graphiste pour partager votre vision ?

 

Ce dernier aura à charge d’affiner les choix de conception spécifiques à votre concept, et correspondant au style que vous recherchez.

 

Vous avez déjà peut-être une idée précise de ce que vous désirez avant même d’avoir trouvé un graphiste. Et c’est une bonne chose, le processus de valorisation de votre identité n’en sera que plus efficace et productif.

 

Voici pour commencer, quelques question et conseils pour bien commencer :

> Que souhaitez-vous que votre identité inspire à ceux qui la voient ? Sera-elle à l’épreuve du temps, ou alors intègrera-t-elle des couleurs ou des polices tendances, et qui pourraient devenir obsolètes à l’avenir ?

 

> Votre identité va-t-elle graviter autour de celles d’autres restaurants ? Par exemple, intègrera-t-elle une police de type Papyrus ou une fourchette en guise d’image ? Si c’est le cas, abandonnez cette idée tout de suite


> pourra-t-on voir votre identité visuelle ?

> s’affichera-t-elle ?
Dressez une liste exhaustive de tous les supports où elle apparaîtra. Ces supports peuvent aller du tapis de sol aux serviettes de tables, jusqu’à la signalisation extérieure en passant par le web. Mais quelque soit l’endroit où on la verra, elle devra rester évolutive, lisible et cohérente.

 

Jetez un œil à la concurrence ; qu’aimez-vous dans leur identité visuelle ? Que ressentez-vous en la voyant ? Semble-t-elle correspondre au concept du restaurant qu’elle représente ?

 

Si vous deviez choisir une personne qui représenterait à merveille votre restaurant, qui choisiriez-vous ?
Cette question vous aidera à créer une description de la personnalité de votre restaurant.
Une personnalité sans pareil, qui devra rester cohérente quels que soient les canaux de communication que vous utiliserez, marketing, réseaux sociaux, e-mails, quand vous échangerez avec vos futurs clients.

 

Les lignes qui vont suivre vous aideront à trouver le graphiste dont vous avez besoin afin de donner vie à votre concept, dans un premier temps. Ce dernier créera cette image parfaite, qui incarne la marque et les valeurs de votre établissement.

 

Les portefolios

Avant de vous plonger dans les portfolios des différents graphistes, rassemblez et notez vos idées.
Elémentaire ou pédant ?

 

Je vous assure que c’est indispensable au départ, si vous ne voulez pas perdre de vue votre objectif.
Parce que vous pourriez très vite vous retrouver avec un trop-plein de choix et d’options. Vos notes vous permettront de vous recentrer sur ce que vous voulez vraiment.

Questions logistiques

Quel est votre objectif ?
Une réponse très simple suffira.

Quel est votre budget (soyez honnête) ?
Vous risquez effectivement de voir des modèles qui pourraient fort vous faire tourner la tête, vous faire fantasmer, mais qui seraient en définitive, hors de prix.

 

Soyez donc clair sur ce point, plutôt que de céder à une excitation aussi inutile que chronophage. Quid du calendrier ? Avez-vous des contraintes temporelles ?

Vous choisirez ainsi votre graphiste en fonction du temps qu’il aura mis pour certains de ses projets.

 

Vous pourrez par exemple, déclarer : « J’ai besoin d’un graphiste pour l’identité visuelle de mon produit. Mon budget est de x euros, et j’en ai besoin pour les trois semaines précédant mon ouverture officielle. »

Comment évaluer le portefolio d'un graphiste ?

Maintenant que vous avez pris vos notes et fait vos listes, allons dans le dur : L’examen des portfolios.
Lorsque vous évaluez un portfolio, tenez compte à la fois des éléments « absolus », et des éléments « relatifs ».
Les éléments « absolus » font attrait aux compétences, à l’expérience, et au professionnalisme.
Les éléments « relatifs », eux, font attrait à la façon dont le style du graphiste s’aligne sur votre marque, et à ce « je ne sais quoi » qui titille à la fois votre imagination, et celle de votre client idéal.

 

Un portfolio c’est un travail visuel, et le conte d’une histoire qui l’entoure.

Un visuel et une histoire, deux éléments d’une importance extrême.

Choisir le bon graphiste

Reste maintenant à leur demander leur curriculum, afin de découvrir leur niveau d’expérience, leur univers, leurs spécificités.

Effectivement, des années de pratique, si elles ne font pas nécessairement un bon graphiste, elles constituent néanmoins un bon indicateur.

Faites passer une interview et le faisant, cherchez à comprendre le processus créatif du graphiste. Essayez d’évaluer son intérêt, ses réflexions quant à vos propositions de travail. Oui, il est important que tous les deux soyez compatibles, partagiez les mêmes valeurs, partagiez la même vision. Si c’est le cas, il est temps de faire affaire.

 

Rencontrez-vous, et communiquez vos informations concernant votre logistique, vos délais, les retours d’information, la fréquence des échanges, le nombre de révisions, etc.

 

Une fois votre graphiste trouvé, vous travaillerez de concert avec lui afin de créer l’identité la plus forte et la plus représentative pour votre marque.

Montrez votre identité

Maintenant que vous avez votre identité visuelle, vous allez pouvoir commencer à développer vos premiers efforts en termes de marketing. Elle pourra (et devra) s’afficher sur les supports suivants :

 

Sur internet

Sur des supports marketing

Sur les uniformes du personnel

Dans l’environnement du restaurant

Sur les menus

Sur les réseaux sociaux

Dans des vidéos

 

Avoir une identité forte et cohérente vous permettra d’obtenir un meilleur retour sur investissement, une plus grande résonnance auprès de vos futurs clients. Votre identité visuelle sera également plus facilement mémorisée.

 

Si vous hésitez encore dans la démarche à suivre, vous pouvez prendre rendez-vous avec moi, Sébastien Meyer, graphiste food et chef communiquant chez Culinari

 

En conclusion

La création d’une identité de marque solide pour votre entreprise vous permettra de réaliser un profit plus vite.


Les étapes mentionnées plus haut vous aideront à éviter nombre d’écueils, et permettra à votre identité de résister à l’épreuve du temps.

 

Préparer des mets ou produits succulents ne représente que la moitié du chemin à parcourir dans la course au succès. La création d’une identité visuelle forte est la clé sur l’éprouvant chemin de la réussite.

Ne cherchez plus votre agence de com culinaire !

Vous cherchez à vous démarquer grâce à une image forte et unique…
Vous êtes à la bonne table !

Vous voulez enregistrer un podcast avec Culinari ?

Autres
articles

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer